L’univers de Polycarpe

Le village

Un village classé de  Touraine, a servi de modèle au village virtuel de Rochebourg. L’auteure a pris des libertés avec la topographie mais le lecteur pourra retrouver quelques ressemblances avec Crissay sur Manse et, notamment,  le logis que restaure Polycarpe (photo ci-dessus) existe bel et bien…

Polycarpe Houle

Au début de la série, Polycarpe Houle a 57 ans. Il décide de changer de vie après le décès accidentel de son épouse, il vend son appartement et son cabinet vétérinaire.

Dans le pittoresque village de Rochebourg, il achète un logis du 15ème siècle en mauvais état qu’il restaure peu à peu.

Polycarpe n’est pas très beau, il est parfois colérique, mais possède une grande intelligence ; il se montre perspicace et manie l’humour sans être cynique. Il se fait de très bons amis. Il adore sa pétulante fille Lily, 30 ans – qui vit à Londres, mariée à un anglais sympathique, Witson – et ses deux petits-enfants : Jacobine, et Zorba, qu’il ne voit pas souvent.

Il éprouve une sorte d’amitié amoureuse pour Imogène Cordet, l’unique commerçante du village, férue de psychologie, avec laquelle il met à jour certaines machinations criminelles insoupçonnées.

"Whodunit"

Les sept aventures de Polycarpe répondent aux critères du « whodunit », initié par Gaston Leroux  dans “le mystère de la Chambre jaune” et “Le Parfum de la dame en noir”, procédé littéraire cher à Agatha Christie, qui consiste à démasquer le coupable d’un crime par l’observation de quelques anomalies temporelles, spatiales et comportementales.